Edito

Quelles sont les smart cities en France ?


Le concept de ville intelligente, ville connectée ou smart city, est apparu dans les années 2000. Longtemps considérées comme un avenir impossible, réalisable seulement dans les films et/ou à l’étranger, les smart cities se développent désormais tout autour de nous !

La smart city : la solution de demain

Les technologies numériques transforment et améliorent peu à peu nos villes. La smart city est ce qu’on appelle la ville de demain moderne et innovante. C’est une ville intelligente et responsable apparue en réponse à l’urbanisation croissante, l’évolution des modes de vie des citoyens, la prise de conscience écologique et la problématique économique. 

Les villes deviennent plus organisées grâce à une meilleure gestion des ressources et des dépenses énergétiques, un trafic routier plus fluide, des procédures administratives simplifiées, une implication des citoyens etc. Le but étant de rendre la vie quotidienne plus agréable. 

Les smart cities françaises

Après avoir séduit à l’étranger, la ville intelligente a débarqué en France et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas seulement les capitales qui peuvent se payer ce luxe ! Compte tenu de l’urbanisation croissante, de nombreuses villes autres que les capitales ont besoin d’optimiser leur fonctionnement tout en réduisant leurs coûts. 

L’éclairage public intelligent, les réseaux énergétiques intelligents, les routes connectées... Les objets connectés ou IoT (Internet of Things) au service de la smart city se multiplient ! 

Parfois inquiétantes auparavant, les smart cities attirent désormais de plus en plus les citoyens français qui veulent avoir accès à un meilleur niveau de services (transports, loisirs, etc.), une plus grande sécurité et surtout un cadre de vie plus agréable.

En France, ce sont 24 communes, métropoles et communautés d’agglomération que l’on considère comme smart cities. Parmi elles, on peut citer sans grande surprise Paris, Bordeaux, Marseille et Lyon. On retrouve également Roubaix, Dijon, Chartres, Angers Loire, Strasbourg, Grenoble, Lille, Montpelier, Nantes, Le Havre Seine, Toulouse, Saint-Etienne, Valenciennes et Mulhouse. 

La plupart d’entre elles ont développé l’open data, soit l’ouverture des données sur les transports en commun en temps réel, mais également des plateformes participatives permettant de donner la parole aux habitants. De multiples applications mobiles ont également vu le jour pour faciliter la vie quotidienne. En tant que consultant en développement web, nous avons notamment développé l’application mobile Info Eruption, essentielle à la Réunion ! 

 Même si les villes mènent globalement les mêmes actions en vue de devenir de parfaites smart cities, chacune d’entre elle a ses propres projets et motivations personnelles ! 

Les smart cities françaises innovantes

Grâce à son projet d’innovation durable, la ville de Lyon a obtenu en 2015 le titre de la ville la plus intelligente de France et s’est classée 10ème d’Europe. Avec ses bâtiments à énergie positive et son écoquartier Lyon Confluence, Lyon se place comme l’exemple de smart city à suivre ! 

 

Lille a quant à elle développé un campus universitaire intelligent, SunRise, en 2010. Grâce à Internet, la ville compte bien contribuer au développement des énergies renouvelables. Le déploiement de capteurs intelligents a permis l’autorégulation du campus, l’alerte automatique en cas de panne, et finalement la réalisation d’économies sur la consommation du campus ! 

Le développement durable motive les smarts cities françaises

Autre ville engagée pour le développement durable : Nantes, nommée Green Capitale en 2013. Cette ville a nettement réduit l’impact écologique des véhicules individuels en développant le réseau de tram de la SEMITTAN et les services de bus collectifs. Egalement à la pointe de l’open data, Nantes a développé plus de quarante applications mobiles en vue d’améliorer la vie des habitants (mobilité etc.).

Issy-les-Moulineaux a développé un système d’accueil centralisé unique pour tous ses services municipaux, IRIS. Elle a surtout créé l’incroyable écoquartier numérique du Fort d’Issy regroupant de nombreux équipements publics innovants comme une école en paille et en bois, une piscine feng shui, un jardin partagé ou encore un espace d’animation culturelle et numérique.

Les citoyens, la préoccupation des smart cities françaises

Dijon développe l’espace public 3.0 : l’éclairage, les feux rouges, la distribution d’eau et les bennes à ordures seront ainsi pilotés à distance et en temps réel grâce à une centralisation de la gestion de son espace public.

Montpellier, véritable EcoCité, voit les choses en grand ! Sa démarche intègre la gestion de l’eau et de l’énergie, la mobilité des habitants, le commerce, mais aussi les services aux administrés.

 Pour ce qui est de notre capitale, Paris, la ville réduit considérablement la consommation d’eau  grâce à l’installation d’économisateurs d’eau et à la transmission de télérelevés aux parisiens.

Quant à Bordeaux, la métropole a notamment réalisé la mobilité intelligente, l’open data, la Wi-Fi linéaire public et l’expérimentation IoT. Actuellement, la ville tente de développer le pilotage intelligent de bâtiments, l’éclairage intelligent et la 5G… 

Sources :

  • https://www.cerema.fr/fr/actualites/smart-city-ou-est-france-2018  
  • https://www.lindependant.fr/2019/03/07/la-ville-intelligente-un-concept-qui-seduit-en-france-aussi,8054728.php 
  • https://www.covivo.fr/mobilite-durable/smart-city-classement-villes-connectees/ 
  • https://www.journaldunet.com/economie/services/1176221-smart-city-france/ 
  • https://particuliers.engie.fr/economies-energie/conseils/solutions-innovantes/smart-city-france.html 

Article rédigé par Karine FRIGOUL le 25/04/2019

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre de mesurer le trafic sur ce site.