Edito

Supervisez la réalisation de votre application en 3 principes clés !

Suite à notre article sur la phase de prise de contact avec votre consultant en développement mobile, nous vous proposons de nous concentrer ette fois-ci sur la phase de création de votre application. Comme précédemment, nous nous appuierons sur 3 principes fondamentaux pour maximiser vos chances de mener à bien la réalisation de votre produit.

Faisons d’abord un tour rapide des chantiers qui vous attendent…

Si on se réfère à la méthode Lean Startup, le premier d’entre eux sera de créer une version POC (Proof of Concept ou Prototype) de votre application à mettre entre les mains d’un échantillon de votre cible. Dans un second temps, vous devez anticiper un certain nombre d’évolutions de votre application, les sorties, la communication autour de celles-ci bien entendu…

A chaque grande étape du développement de votre application seront associées des phases de cadrage, de production et de recette.

Voici les grands principes – liés à la collaboration avec l’équipe de développement de l’application mobile – qui, selon nous, garantiront à votre application de voir le jour dans sa version de production.

1. Agilité

Nous sommes en train de parler de projet innovant, donc de réajustements et d’interactions permanentes entre la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage. Optez nécessairement pour un prestataire qui vous propose une démarche agile pour le pilotage de votre projet. Chez APP in WAVES, nous avons choisi de suivre les spécifications de la méthode Scrum dont l’application est déjà largement éprouvée.

Les schémas agiles intègrent la notion de « sprint » représentant une phase de production (2 à 3 semaines maximum). Pour chaque sprint, nous définissons un objectif à atteindre et les tâches qui en découlent. Ils sont systématiquement ponctués par une livraison et une validation ; ce qui permet de prévoir des réajustements entre chaque sprint. Prévoyez 3 à 4 sprints pour votre version prototype. Certaines livraisons peuvent donner naissance à des versions betas.

L’agilité implique également une communication fluide et constructive. Vous devez échanger régulièrement avec votre prestataire. Un retour « technique » en fin de sprint est indispensable. Votre prestataire vous proposera éventuellement de légères évolutions fonctionnelles voire de nouveaux choix techniques pour la suite. Il ne faut pas hésiter à réajuster les budgets dans le cadre de futures versions afin d’anticiper l’évolution et ne pas être pris au dépourvu au moment du lancement de votre application.

2. Pensez « mobile »

Dans le précédent édito, nous vous recommandions de penser « global ». Au moment de passer à l’action, il est temps de penser « mobile ».

L’ergonomie mobile comporte ses spécificités. Vous aurez certainement anticipé un maximum de problématiques au moment du cadrage initial. Mais le fait est que vous êtes en train de proposer un concept innovant. L’expérience utilisateur (UX) est une des clés de la réussite de votre projet. Si l'identité visuelle de votre application devrait être relativement stable, l'ergonomie et donc l'apparence de l'interface utilisateur (UI) doivent être évolutives.

N’hésitez pas à prévoir, avec votre prestataire, des versions beta de votre prototype afin de recueillir les impressions des utilisateurs sur le terrain.

3. Définir une stratégie de versions

Vous devez nécessairement définir des objectifs de versions de votre produit et vous y tenir. Bannissez les reports de validation pour des ajustements secondaires qui peuvent être renvoyés à des sprints ultérieurs. 

Gardez en tête les grandes étapes de votre projet : Sortie d’une version beta à telle date, puis d’une version POC à telle date, évolution 1 à telle date, évolution 2, etc.

N’oubliez pas également que plus les étapes d’un projet sont longues, plus il est compliqué de conserver une bonne dynamique et des équipes mobilisées. La version POC doit être sortie en moins de 3 mois !

Discutez en amont des étapes de votre projet et définissez un macro-planning avec votre prestataire. Celui-ci doit servir de feuille de route. Vous planifierez ensuite des séries de sprints pour mener à bien chaque évolution de votre application.

L’une des raisons pour laquelle de nombreux projets ne voient jamais le jour est que certains porteurs essaient, au fur et à mesure, de produire l’évolution finale du produit en sautant les étapes intermédiaire qui étaient fixées.

"Rome ne s’est pas faite en un jour". Ici, on dirait qu'elle ne s'est pas faite en un sprint… Facebook, Google ou BlablaCar non plus !

 

A suivre, un article traitant de la vie de votre application après sa mise en ligne


Article rédigé par Joris LIBERATI le 20/10/2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre de mesurer le trafic sur ce site.