Edito

E-santé : la santé connectée de demain

La Santé est la principale préoccupation des Français depuis de nombreuses années et ce secteur, longtemps délaissé par l’innovation, est aujourd’hui l’objet d’une profonde mutation. 

La digitalisation et l'innovation sont au centre de la transformation numérique de la Santé. Ainsi, l'e-santé, aussi appelée « santé connectée » ou « santé électronique », forte d’une foule d'objets connectés, est considérée comme la santé 2.0 et se développe considérablement depuis les dix dernières années.

 

Le moment est donc venu de vous éclairer sur ce secteur en plein essor et, pourquoi pas, vous convaincre de prendre part aux projets qui feront la santé de demain.

 

E-santé, qu'est-ce que c'est ? 

L'e-santé est en fait décrite comme l'ensemble des moyens et services liés à la santé, utilisant les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Elle fait donc appel à Internet, aux applications pour Smartphones et à une multitude d'objets connectés. L'e-santé possède trois principaux domaines d'activités stratégiques qui vous seront exposés plus bas.

 

L'e-santé, investissement sur un marché prometteur

L'e-santé est un marché d'avenir avec ses objets connectés portables (dit « wearable »), ses nouvelles technologies et sa transformation digitale. Le secteur mondial de la santé verra son marché estimé à 410 milliards de dollars d'ici 2022. Du côté de la France, Emmanuel Macron a annoncé pendant sa campagne présidentielle un plan d'investissement de l'ordre de 5 milliards d'euros dans la santé. Dans le cadre de ce grand plan d'investissement, Jean Pisani-Ferry (directeur du programme et des idées au sein de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron) prévoit tout de même 4,9 milliards d'euros d'investissement afin de financer la transformation numérique.

L'objectif  est de "transformer l'offre de soins" et "placer la France parmi les leaders économiques dans le secteur de l'e-santé", à l'aide de "grands programmes" en cohérence avec la stratégie nationale "e-santé 2020" adoptée par le précédent gouvernement.

 

Les trois domaines majeurs de l'e-santé :

- Les systèmes d’informations de santé (SIS) ou les systèmes d’informations hospitaliers (SIH) : 

Ils permettent d'organiser et de favoriser les échanges au niveau informatique entre la médecine de ville, les hôpitaux et même entre les services au sein d'un même hôpital.

Ils permettent également la gestion de cabinets via des logiciels.

Ces SIS et SIH sont inconnus du grand public mais restent indispensables pour les professionnels du secteur de la santé, notamment avec la carte Vitale ou le dossier médical partagé par exemple.

 

Viennent ensuite deux  secteurs regroupés dans un seul domaine, la « Télésanté » :

- La télémédecine : Voici  une petite infographie afin de vous présenter les différentes déclinaisons de l'utilisation de la télémédecine.

La télémédecine est une « pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC) ». Elle se limite aux seules actions cliniques et curatives de la médecine, par exemple la transmission d’informations médicales en vue d’obtenir à distance un diagnostic, un avis spécialisé, une surveillance continue d’un malade, ou une décision thérapeutique.

 

- La m-santé : 

La m-santé correspond à l'abréviation du terme mobile-santé, il s'agit de la gestion de la santé via les Smartphones. Elle regroupe l'ensemble des appareils électroniques portable dit "wearable" (bracelets connectés, capteurs de paramètres physiologiques etc...) et des applications mobiles pour objets connectés qui ont un lien avec la santé.

 

Les GAFA, nouveaux acteurs du marché

Les géants du Web que sont Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) investissent massivement dans le secteur de la médecine prédictive, forts de leur position dominante en matière d’hébergement de données sur le génome humain. Un mélange des genres qui fait de notre ADN un produit convoité.

Ces centaines de gigaoctet de données brut sont des volumes que seul les GAFA peuvent aujourd'hui stocker. C'est ainsi sur des plateformes comme Amazon Web Service et Google Genomics que l'institut national du cancer américain va confier les données de son Atlas du Génome du Cancer pour 18 millions d'euros. Les chercheurs pourront calculer, analyser et partager des données sur l'ADN.

Si la médecine prédictive doit bouleverser le 21ème siècle, il ne fait aucun doute que les géants du web seront présents.

Cependant dans la tête du grand public les GAFA n'ont rien à faire dans ce secteur et ont une mauvaise image de ces entreprises dans le domaine de la santé.

 

Les Startup Françaises innovent 

Depuis 2016, l'écosystème Français a vu une multitude d'acteurs de la technologie médicale réaliser d'énormes levées de fonds. En tout, ce sont plus d'une centaine de Startup françaises qui développent des outils digitaux qui permettant d'améliorer les différentes étapes du parcours de soin des patients.

Grâce à l'émergence de nouveaux sites dédiés à l’e-santé, comme "Doctolib" par exemple, il est maintenant possible de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste ou spécialiste directement via Internet, ou même accéder à son suivi médical et la gestion des soins.

 

Réalité virtuelle, une opportunité pour l'e-santé 

La réalité virtuelle représente une opportunité exceptionnelle aussi bien pour les médecins que pour les patients. Il existe une multitude de manières d'utiliser le bienfait de la réalité virtuelle dans le secteur de la santé.

En voici les principales utilisations :

- Pour atténuer les sensations de douleur liées aux brulures et blessures chez les patients et remplacer, à terme, l'anesthésie.

- Pour des méthodes thérapeutiques, qui consistent à exposer les patients à la source de leur traumatisme via une simulation en VR. Elle est souvent utilisée aux Etats-Unis pour aider les soldats atteints de stress post-traumatique suite aux guerres en Irak ou en Afghanistan.

- Pour affronter ses phobies, sur le même principe de méthodes thérapeutiques. Pour un malade atteint d'arachnophobie par exemple il est possible grâce à une application de libérer des araignées enfermées dans une cage au rythme qui lui convient.

- La Chirurgie robotique, effectué par un appareil robotique contrôlé par un humain via la technologie de la réalité virtuelle.

Il existe encore une multitude d'avancées technologiques grâce à la réalité virtuelle comme le retour à la motricité, réussir à sortir d'une dépression, ou encore visualiser le fœtus de son enfant via l'échographie VR.

 

Qu'en sera-t-il de l'e-santé demain ? 

Sur le plan politique, l'application de la campagne d'Emmanuel Macron encourage fortement le développement de la télémédecine suite à sa volonté d'investir 5 milliards d'euros dans la santé. 

L'arrivée du dossier médical partagé va également faire du bruit dans ce domaine d'activité, mais ayant néanmoins pour frein la législation Française qui se préoccupe largement de la protection des données personnelles et médicales.

L'enjeu sera de taille pour le nouveau gouvernement qui devra fixer une réglementation stricte afin de rassurer les patients.

 

Sources: 

  • http://www.entreprendre.fr/e-sante
  • https://www.macsf-exerciceprofessionnel.fr/Reglementation-et-actualite/Actualites-et-lois-de-sante/telemedecine-infographie
  • https://www.journalducm.com/sante-connectee-e-sante/
  • https://www.realite-virtuelle.com/realite-virtuelle-sante

 


Article rédigé par Arthur Trelluyer le 20/02/2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre de mesurer le trafic sur ce site.