Edito

E-commerce : Bilan de l'année 2017, chiffres, types de consommateurs et produits

 

Une hausse des ventes de 14% 

Bien parti depuis maintenant quelques années le e-commerce est bien ancré dans nos habitudes de consommation, et il n'est pas prêt de s'arrêter la. Il atteint années après années des taux de croissance en pleine évolution tant en volume qu'en valeur.

Cette année les Français ont achetés pour 81,7 milliards d'euros en ligne avec un nombre de transactions effectuées de 1,2 milliards (+20,5%). 

Cependant le panier moyen a quant a lui diminué pour passer à 65,5€, mais cette baisse est néanmoins largement compensé par le nombre de transactions annuelles qui sont de 33 en moyenne. 

 

Les Secteurs clés du e-commerce en 2017

Les principaux secteurs du e-commerce restent identiques à ceux de 2016, mais montrent une nouvelle évolution. Même si la mode reste dans le rouge, elle limite néanmoins sa régression passant de -15% en 2016 à -3% en 2017, laissant penser à un redémarrage de ce secteur.

• Billetterie en ligne (+12%)

• Mode (-3%)

• Équipement de maison (+7%)

 

L'Évolution du e-commerce au long de l'année 

Janvier, Juillet, Novembre et Décembre sont les mois suscitant le plus d'activité de la part des consommateurs Français sur internet. Voici un graphique permettant de visualiser l'évolution de la consommation mois par mois au cours de l'année. Le comparateur de prix Idealo a donc mesuré le trafic sur son site Français en faisant de Janvier l'indice base 100. 

Nous remarquons donc que la consommation des Français sur les sites e-commerces atteint son apogée pour les mois de Novembre et Décembre ce qui est expliqué par les fêtes de fin d'année ainsi que par le Black Friday (journée internationale avec de fortes promotions) qui est le moment le plus actif de l'année. Des pics sont également enregistrés lors des périodes de soldes d'été et d'hiver, prouvant la tendance à la hausse de l'achat en ligne au détriment de l'achat physique en magasin.

 

M-commerce, l’e-commerce version mobile  

36%, c'est la part des achats en ligne depuis un terminal mobile (tablettes/smartphones) en 2017, contre 25% en 2016. Ce chiffre démontre une nette progression des achats en ligne sur ce device. Cette tendance à la hausse va  être un challenge pour les marques qui vont devoir sans cesse améliorer leur expérience du client  à travers ses achats mobiles. Si le mobile n’est pas en tête des écrans utilisés pour réaliser un achat en ligne, il est devenu indispensable pour préparer un achat.

 

Profile type et évolution du consommateur en ligne 

Selon Idealo.fr, la Région Île-de-France possède le plus fort trafic pendant le dernier trimestre 2017 avec une part de 29% ; ce qui est similaire à l'année 2016.

Le classement du trafic par région n'évolue d'ailleurs pas beaucoup à l'exception de l'Occitanie et des Hauts-de-France qui on vu leur trafic augmenter.

En terme de sexe, là encore très peu d'évolution avec 52% pour les hommes et 48% pour les femmes.

En ce qui concerne l’âge, les 25-34 et les 35-44 représentent  la moitié des consommateurs en ligne (49%).

 

 

Les produits high-tech leader du e-commerce

Sans grande surprise, les produits high-tech arrivent loin en tête des produits les plus demandés par les consommateurs Français pour cette année 2017.

Nous remarquons que sur les 10 catégories de produits les plus populaires chez les Français, 7 concernent les nouvelles-technologies. Les 3 restantes étant 2 de prêt à porter et  1 de produits électroménagers.

Il est donc important de mettre en exergue cette homogénéisation des demandes et des besoins des français, majoritairement tournés vers les nouvelles technologies. Samsung avec ses Smartphones et Nintendo avec ses 2 consoles ont pris le pouvoir du marché sur internet 

Même si la présence de Nintendo dans ce top 10 est remise en cause pour l'année 2018, celle de Samsung ne fait aucun doute quant à son apparition dans le classement l'année prochaine 

 

 

Prévisions 2018  

La Fevad se montre optimiste pour 2018, le marché devrait en effet atteindre 90 milliards d’euros. La barre des 100 milliards sera d’ailleurs probablement franchie en 2019. Ce nouveau mode de distribution arrivé il y à environ une dizaine d'années ne cesse de se démocratiser et les consommateurs privilégient de plus en plus son utilisation au détriment d'achats en boutique. 

Nous pouvons donc certifier que l'e-commerce est LA nouvelle façon d'attirer de nouveaux consommateurs et d'augmenter considérablement son chiffre d'affaire depuis quelques années, et cette tendance persistera en 2018.

 


Article rédigé par Arthur Trelluyer le 08/02/2018

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre de mesurer le trafic sur ce site.