Edito

Comprendre le développement numérique : les différents langages informatiques

Lorsque l’on s’intéresse au domaine de la programmation numérique et développement web, qu’il s’agisse de pure curiosité ou d’une nécessité dans le cadre de la création d’un projet digital (application, site web…), il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver parmi les langages existants. 

Voici donc un récapitulatif détaillé des langages de programmation existants, leur nature et leur fonction, ainsi que leurs utilisations les plus courantes par les développeurs, afin de vous permettre d’y voir plus clair dans les techniques d’innovations contemporaines

Quelques informations générales : 

La majorité des langages de programmation partagent des bases communes. Les instructions, telles que les balises, sont le plus souvent en anglais ou dérivées de l’anglais. Chaque langage existant possède sa spécificité, et permet de manipuler via son écriture des variables différentes. La lecture et l’exécution des commandes sont le plus souvent linéaires, à quelques exceptions près. Nous nous intéresserons ici aux langages de programmation généralistes ainsi qu’aux langages dédiés au Web qui sont les plus courants : Java, C et C++, HTML, CSS, JavaScript, PhP, SQL et Python. 

Java : c’est un langage de programmation officiellement développé en 1995. Les logiciels composés en Java ont la caractéristique d’être facilement portables sur la majorité des systèmes d’exploitation (ou exécutables). Cette portabilité est facilitée et garantie par différentes plateformes et frameworks. Elle est également facilitée par la compilation du langage Java en langage intermédiaire « ByteCode », et non en code machine comme la plupart des autres langages. Java reprend majoritairement la syntaxe du langage C++, et permet de développer des applications client-serveur. 

C et C++ : le langage C, créé en 1992, est le langage de prédilection pour les systèmes d’exploitation. S’agissant d’un des premiers langages créé, il a inspiré de nombreux autres langages courants aujourd’hui (C++, Java, PHP…). Il s’agit d’un langage assez complexe, mais il existe cependant un très grand nombre de bibliothèques permettant d’en récupérer des extensions. Le C++, évolution du langage C, est également un langage très populaire, puissant et rapide. C et C++ sont également des langages portables. 

HTML (Hypertext Markup Language) : ce n’est pas un langage de programmation, mais un langage de création et de structuration de pages Web (ou langage de présentation). Toutes les pages Web existantes sont créées en hypertexte. HTML peut être utilisé avec un simple éditeur de texte (même le bloc note), et ne nécessite pas d’application spécifique (il suffit d’enregistrer votre texte au format .html). Il s’agit d’un langage simple, composé de balises, et dont l’écriture peut être facilitée par des éditeurs de pages web (tel Word contenant des templates de divers documents). 

CSS (Cascading Style Sheet) : il est très souvent associé au langage HTML, dans la mesure où il permet de mettre visuellement en page ce dernier. Il permet de modifier le rendu d’une page en définissant des propriétés visuelles (placement, couleurs, police hauteur…). Il fonctionne par feuilles de styles, et offre de nombreuses possibilités de créations graphiques lors de la conception ou de la modification d’un site web. Relativement simple, le CSS est un incontournable qui permet la personnalisation de votre site web. 

JavaScript (ou JS) : il s’agit d’un langage de programmation, principalement destiné à rendre dynamique une page HTML. Il sert à créer de nombreuses fonctionnalités : galeries d’images, mouvement d’objets sur la page, réactions à des clics… il peut même parfois être utilisé pour créer des jeux vidéo. Ce langage est plus complexe et difficile que HTML ou CSS. JavaScript est le langage par définition pour intégrer des interactions dans votre site web. 

PHP (Hypertext Preprocessor): il est un langage de base dans la création de sites web dynamiques, et dit de « programmation libre ». De nombreux sites connus tels que Facebook ou Wikipédia ont été créés à l’aide de PHP. Pour l’utiliser, il faut bien connaitre au préalable les langages HTML et CSS. PHP, lors de son utilisation, est transmis aux serveurs, et permet de générer du code HTML qui sera renvoyé vers le client. Il ne s’agit pas du seul langage existant pour créer des sites dynamiques, mais il est l’un des plus courants. 

SQL (Structured Query Language) : c’est un langage lié aux bases de données, il permet de faire des liens avec celles-ci et d’aller y récupérer des données. Il existe différentes versions de ce langage, selon la base de données utilisée. Il permet notamment de sélectionner, insérer, modifier ou supprimer des données choisies. On utilisera plutôt le dérivé MySQL, pour permettre par exemple de stocker des informations importantes d’un site web (base de données client, paramètres de membres enregistrés sur le site). 

Python : sorti en 1991, c’est un langage de programmation. Python permet de créer des programmes très simples ainsi que de très complexes. Il autorise la création d’interfaces graphiques, la circulation d’informations au travers de réseaux…Tout comme Java et C++, Python est un langage portable, dont les éléments de code seront interprétés et transcrites en langage machine au fur et à mesure de leur lecture. Il est de plus en plus utilisé par les développeurs. 

Il s’agit d’une liste non-exhaustive (il existe de nombreux autres langages de programmation ou de présentation), qui résume de façon simple les objectifs et les fonctionnalités de chaque langage, pour vous aider à repérer les technologies les plus courantes, et les termes associés à l’innovation dans le domaine du numérique. 

Nous maitrisons ces technologies dans le cadre de la conception de votre solution numérique. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez nous contacter sur Bordeaux ou la Réunion, ou via nos réseaux sociaux. 


Article rédigé par Romane Baroux le 28/08/2017