Edito

3 objets connectés exploitant le réseau Sigfox

La startup française Sigfox fait beaucoup parler d’elle avec le développement à grande vitesse de son réseau ultra bas-débit à travers le monde, réseau dédié à l’internet des objets.

« Internet des objets… quels objets ? »

A nous de les inventer ! En attendant d’avoir l’idée du siècle, un certain nombre d’acteurs ont déjà exploité les avantages du réseau sigfox pour inventer des solutions nouvelles et rendre de nouveaux services. Voici 3 exemples intéressant :

1.       Blue, l’analyseur de piscine intelligent.

Une piscine ? C’est compliqué à entretenir… Le pH est-il bon ? la salinité ? Est-ce que je peux dire aux enfants d’aller se baigner sans qu’ils en sortent avec des yeux et une peau irritée ? Cet objet connecté vous propose de simplifier tout cela avec un flotteur dont la partie immergée est une sonde 4 en 1 (température, pH, rédox et salinité) et la partie émergée une antenne communiquant via sigfox. La promesse est une compatibilité avec tout type de piscine et une application mobile pour suivre en temps réél la qualité de votre eau et recevoir des alertes, conseils et actions à réaliser pour l’entretien de la piscine. Le prix annoncé est de 390€.

2.       LABEL ABEILLE, La ruche connectée.

Les abeilles disparaissent, c’est un fait, et cela fait peur pour l’avenir de l’agriculture où la pollinisation est cruciale. Cette startup entend proposer aux particuliers, aux entreprises et professionnels une ruche « clé en main », « connectée » et « intelligente ».  Bardée de capteurs  (masse, température, luminosité, pression atmosphérique…), elle communique avec des serveurs qui permettent le suivi des ruches, la planification des interventions et l'envoi des alertes en cas de problème au propriétaire. De quoi être plus rassurer au moment de « sauter le pas » et de se mettre à faire du miel dans son jardin ou sur son toît. Coté tarif, le prix d’une ruche annoncé sur le site est de 768€ avec un abonnement mensuel allant de 6€ à 35€ en fonction des services sélectionnés.

3.       Weenat, la parcelle agricole connectée.

Weenat développe plusieurs objets en forme de « piquet » à planter par les agriculteurs, la cible de cette societé. La promesse est de les aider dans la prévision des interventions en combinant données météo et données réglementaire, de gagner du temps en vérifiant l’état de leurs parcelles sans avoir à se déplacer systmétiquement ou encore de piloter l’irrigation des parcelles. Les souscriptions par service rendu vont de 119 à 279€ / an.

« Ahh merci j’y vois plus clair, alors on peut tout faire avec sigfox ? »

Sigfox est disruptif comme réseau de télécommunication utilisé par ces différentes solutions. Moins cher que le GSM, moins gourmand en énergie, totalement adapté aux solutions d’aujourd’hui dans la conception de son modèle économique et numérique. Sur les trois exemples cités, on voit bien l’ancrage dans l’économie nouvelle et numérique : le client n’a pas à se soucier du système d’information, c’est le vendeur qui porte cette partie via des solutions « cloud » ; et le client « souscrit » à des services en adaptant sa formule à ses besoins. Le réseau a quand même des contraintes et limitations et il peut être adapté … comme pas du tout à un concept d'objet connecté.

Une idée, un projet ? N’hésitez pas à nous contacter. Notre partenaire IOI Labs conçoit les objets du futur, conseille sur les technologies adaptées à votre projet et nous mettons en place les solutions (SI, web, mobile…) pour agréger les données et rendre le service final aux utilisateurs.


Article rédigé par Maxime LABICHE le 14/11/2016

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à nous permettre de mesurer le trafic sur ce site.